To the fools who dream

©Lionsgate Films

Par Clara Beckers et Lisa Sada

Le choix du lieu de tournage d’un film n’est pas anodin et en dit beaucoup sur son immensité. Si certains endroits peuvent nous rappeler la littérature ou le théâtre, il y en a d’autres qui nous ramènent vers une chose : le cinéma. C’est le cas de Los Angeles, où des centaines de longs-métrages emblématiques ont été tournés. 

Parmi ces films, et s’il y en a bien un qui nous a donné envie d’aller mettre les pieds dans cette ville, c’est La La Land. Comédie musicale de Damien Chazelle devenue culte en quelques années, elle fera probablement partie, sur le long-terme, des plus iconiques. 

Los Angeles, dès la scène d’ouverture

La rampe d’autoroute “Judge Harry Pregerson Interchange”, l’une des plus empruntées de Los Angeles, a dû être fermée pendant 48h pour le tournage de la scène d’exposition. Il fallait donc réussir à la tourner du premier coup, ce qu’ils ont réussi à faire ! 

Pendant près de quatre minutes, des dizaines de personnes chantent à tue-tête en dansant sur leurs voitures. Librement inspirée de la scène d’ouverture des Demoiselles de Rochefort de Jacques Demy (1964), cette scène nous annonce la couleur : La La Land sera un film rafraîchissant et pétillant.

© Lionsgate Films

L’observatoire de Griffith repensé pour le film

L’une des plus belles scènes du film se déroule à l’Observatoire de Griffith … ou presque ! En réalité, pour se rapprocher le plus possible du lieu original, (dont l’ancien projecteur a été utilisé des années 1960 au début des années 2000) tout a été recréé de A à Z dans un studio !

© Lionsgate Films

Des décors fabriqués 

Les studios Warner Bros, créés dans les années 1930 par les frères Warner, sont les plus anciens studios de cinéma toujours en activité à Hollywood. Encore aujourd’hui, ils sont le symbole du cinéma hollywoodien. 

Pour preuve, Damien Chazelle décide de leur faire confiance en tournant de nombreuses scènes de son film dans les studios. Le chaleureux café couleur vert pomme dans lequel Mia travaille à été entièrement construit et imaginé par les équipes décorations du film. Ils se sont notamment inspirés de l’architecture de quartiers existants de Los Angeles, tels que celui de Hollywood et de Downtown. 

Une scène devenue culte 

Que serait La La Land sans cette scène qui a conquis le public du monde entier, dans laquelle Mia et Sebastian dansent au Mount Hollywood Drive ? 

Situé au cœur de Griffith Park, le Mount Hollywood Drive offre une vue panoramique et imprenable sur Los Angeles. Dans cette scène, nos deux protagonistes se lancent dans une chorégraphie romantique et vibrante. Mia, vêtue d’une robe jaune éclatante contraste à la perfection la silhouette élégante de Sebastian. Les gracieux mouvements de danse, la musique de Justin Hurwitz et la scénographie irréelle emportent les spectateurs dans cette merveilleuse histoire d’amour. 

© Lionsgate Films

Si vous souhaitez vivre un moment magique et vous imprégner de l’univers de La La Land, n’hésitez pas à faire un détour par le Mount Hollywood Drive, à explorer les studios Warner Bros et à contempler les étoiles à l’Observatoire de Griffith lors de votre visite à Los Angeles !

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *